Life is Short. Live your Dream and Share Your Passion

La maison de mes parents, c’est un peu ma caverne d’Ali Baba. J’y retrouve souvent des trésors dont j’avais complètement oublié l’existence. La dernière pépite en date étant une liste écrite quand j’avais 15 ans et que j’ai retrouvée au fond d’un tiroir (ou plus précisément, cachée dans une poche de portefeuille…) et intitulée « Liste des choses que j’aimerais faire ». Je ne me souviens plus exactement du contexte dans lequel j’ai écrit cette liste, je me rappelle simplement que c’est une amie de l’époque ou j’habitais en Malaisie qui m’avait dit de faire ça – on avait du se dire qu’on se les lirait « quand on serait vieilles » pour voir ce que ça a donné. Je ne pense pas que j’aurai l’occasion de lire cette liste avec elle alors là-voici (oui, oui… note de moi-même : Vous avez tout à fait le droit de vous moquer, j’avoue avoir bien ri moi-même en lisant le(s) dernier(s) élément(s) de la liste…) :

1. Faire le tour du monde
2. Vivre à l’étranger
3. Monter un projet humanitaire
4. Etre plus proche de ma soeur
5. Faire le GR20
6. Aller à Las Vegas

J’ai bien évidemment gardé le meilleur pour la fin (cela dit, c’était vraiment le numéro 7 sur ma liste, qui d’ailleurs n’était pas terminée, il n’y a rien d’écrit à côté des numéros 8, 9 et 10) :
7. Avoir une Porsche
Seriously??? J’ai bien envie de me dire « Non mais Allô quoi » à moi-même tellement je trouve ça ridicule. Comme quoi on change quand même en 10 ans (heureusement).

Tout ça pour dire qu’aujourd’hui, après avoir reçu (et accroché !) mon Holstee Manifesto, je viens de m’écrire un mail à « moi dans 2 ans ». Parce que 10 ans c’est probablement trop long pour s’arrêter, se poser des questions (et j’ai quand même honte de me dire que le seul item que je peux cocher sur cette liste est d’être allée à Las Vegas avec des amis sur un coup de tête), et faire ce qu’il faut pour être heureux.

Je regarde cette vidéo presque tous les jours depuis quelques temps, et je ne m’en lasse pas. Je pense qu’elle reflète vraiment l’état d’esprit de notre génération, et renforce ma conviction qu’on pourra faire de très belles choses (je pense notamment à tout ce qui touche à la consommation collaborative, ainsi qu’à des projets qui me plaisent particulièrement tels que Hello Europe, mais je sais qu’il y en a et qu’il y en aura beaucoup d’autres dans le même genre) et que l’engagement en faveur de grandes causes est loin d’être l’apanage des années 1960-80 :

All work and all play (legendado) from Box1824 on Vimeo.

NB : A propos de la Porsche (non, je ne m’en remets décidément toujours pas) : si un jour j’en achète vraiment une je m’engage à l’offrir à la première personne qui me ressort cet article (vraiment).