La tablette, compagnon idéal de la télévision



Selon une étude Nielsen récente, 70% des possesseurs de tablettes affirment les utiliser lorsqu’ils regardent la télévision, à tel point que près d’un tiers du temps passé sur une tablette l’est fait parallèlement à la télévision.
Depuis des années les constructeurs d’électronique essayent en vain de nous vendre des télécommandes et claviers en tout genre pour faire de la télévision un écran interactif. C’est finalement Apple qui a gagné le pari avec son iPad, les tablettes apparaissent dorénavant comme l’outil de prédilection pour interagir avec la télévision, devenant ainsi un écran complémentaire pour la télévision.

Le Plus, futur remplaçant du Post ?

J’ai enfin reçu mon invitation pour la version bêta privée du Plus, le site participatif du Nouvel Obs qui sera lancé officiellement le 16 mai. De même que le Post, ce site permet aux contributeurs de créer leurs propres articles ou de les commenter. Pour ce projet, Claude Perdriel s’est entouré de nombreux transfuges du Post, notamment de l’un des cofondateurs-mêmes du poste Benoît Raphaël, qui est d’ailleurs l’un des co-créateurs du Plus et qui conseille le Nouvel Observateur dans sa stratégie numérique. Aude Baron, ex-responsable du pôle web au Post, est également de la partie en tant que rédactrice en chef adjointe du Nouvel Obs, en charge du Plus.

Quel contenu pour le Plus?

Le Plus a l’ambition de se positionner comme un « Post de meilleure qualité ». La modération des contributions sera faite a posteriori, mais le site mise également beaucoup sur l’auto-modération (lire à ce propos l’interview d’Aude Baron sur le blog d’Erwann Gaucher) – on ne peut en effet s’inscrire sur le Plus qu’en liant son compte Facebook ou Twitter.

Ce que j’aime sur Le Plus

Tout d’abord, le design – clair, épuré, avec de belles images – est agréable, et la navigation est aisée. Ensuite, en haut de chaque article on vous précise le temps nécessaire à sa lecture (je ne sais pas si c’est très utile, mais en tout cas ça m’a plu) ainsi que le nom de la personne à la rédaction ayant décidé de mettre l’article à la une (sous la forme « Sélectionné et édité par… »), témoignant ainsi d’une volonté de transparence accrue du site.

Page d’accueil du site

Réussir là où Le Post a échoué ?

Honnêtement je ne vois pas vraiment comment Le Plus gagnerait de l’argent, son modèle économique reposant sur la publicité. Mais là n’est probablement pas le but d’un tel site. Comme le soulignait Benoît Raphaël, toute la différence avec le Post réside dans l’existence de synergies entre Le Plus et Le Nouvel Obs : « Vous n’avez pas à vous dire qu’on doit le rendre viable économiquement puisque ça rentre dans l’ensemble de l’économie du site » (source : article paru sur Streetpress le 28 avril dernier). Le Plus a en effet présenté comme un projet totalement intégré dans la stratégie de développement du Nouvel Obs, ainsi qu’en témoigne l’URL du site leplus.nouvelobs.com, et le site dispose également d’un espace dédié sur le site du Nouvel Obs et même dans la version papier. Le Plus parviendra-t-il a atteindre une audience aussi significative que celle du Post et à devenir un site d’info de premier plan ? A suivre, après le lancement du site la semaine prochaine…

Dis moi ce que tu manges…

Aujourd’hui, je viens de tester une nouvelle appli iPhone. Comme si me ridiculiser – au resto en photographiant ce que je mange pour pouvoir le synchroniser sur Foodspotting, et au bar en check-in sur les bières que je bois sur Untappd – ne me suffisait pas, je peux désormais m’y mettre à la maison également, en scannant… les codes barres des produits que je mange / j’achète grâce à Shopwise! (youpi)

L’intérêt du truc ?
Shopwise analyse les produits alimentaires et au moyen d’une grille de notation (qui inclus des critères comme la qualité des ingrédients, l’utilisations d’additifs, la présence d’OGM, etc.) leur donne une note.
On peut également se créer un profil – pour l’instant pas très complet et utile essentiellement pour les personnes allergiques à certaines substances ainsi que pour les femmes enceintes (c’est déjà pas mal).

Voilà un petit aperçu de ce que ça donne :

J’ai aussi mangé des abricots mais ils ne figuraient pas encore dans le répertoire connu de l’appli ; Shopwise propose alors de photographier le produit – ce que j’ai fait. Reste à savoir dans combien de temps mes abricots moelleux Maître Prunille seront ajoutés à la base…